Print

Société des Missions Africaines - District de Strasbourg

 roth rolph  Le Père Rolph ROTH
né le 21 octobre 1941 à Wintzenheim
dans le diocèse de Strasbourg (France)
membre de la SMA le 11 juillet 1961
prêtre le 17 juin 1967
décédé le 12 décembre 2007

1967-1968 Haguenau, professeur
1968-1975 missionnaire en Côte d'Ivoire
1968-1970, Tankessé
1970-1975, Bouna
1975-1988 Haguenau, directeur et professeur
1988-1992 Batzendorf, curé
1992 Fondation Pologne
1993-1995 Grussenheim, coopérateur
1995-2001 Strasbourg, vice-provincial
2001-2003 Grussenheim, administrateur
2004-2007 Ingersheim, administrateur

décédé à Ingersheim (France), le 12 décembre 2007,
à l’âge de 66 ans

 

Le père Rolp ROTH (1941 - 2007)

(pris dans Ralliement de janvier 2008, pages 4-6)
Rolph Roth nous a rassemblés bien nombreux le 17 décembre dernier dans l'église d'Ingersheim, dont il était le pasteur depuis quatre ans. C'était pour la célébration de son départ, une célébration préparée avec cœur et minutie par Hubert SPITZ, curé de Wintzenheim. Dans son mot d'accueil, il nous partageait avec émotion ces mots que Roph avait écrit quelques jours plus tôt :

"Veillez donc! Le Seigneur viendra à l'heure où vous n'y pensez pas. Ce n'est pas pour nous faire peur que tu nous dis cela, Seigneur. Au contraire, c'est parce que tu nous aimes et que tu veux nous faire vivre dans ton amitié. Ces appels à la vigilance ne sont pas seulement pour la fin de notre vie. Es sont pour aujourd'hui, pour chaque jour. Fais-nous comprendre cela, Seigneur. Donne-nous de veiller, de nous tenir prêts, pour ne jamais manquer ta venue."

(de Jean-Paul Eschlimann, au début de la cérémonie des obsèques)

Il voulait ouvrir l'Eglise pour une célébration avec les enfants et ce fut la dernière fois. Aujourd'hui, cette église paroissiale s'est ouverte une ultime fois à son pasteur, notre frère, confrère, ami, Rolph Roth, pour l'accompagner dans sa pâque vers la maison du Père.

Rolph est un enfant du pays. Il est né à Wintzenheim le 21 octobre 1941. Il venait donc de célébrer ses 66 ans il n'y a même pas deux mois! Après des études secondaires au collège Saint-André de Colmar, puis au petit séminaire des Missions Africaines de Haguenau et du Zinswald, après le noviciat à Chanly (Belgique ) et la formation philosophique et théologique au grand séminaire de Saint Pierre, Rolph prononça son serment perpétuel dans les Missions Africaines le 17 mars 1967 et fut ordonné prêtre au titre des missions le 17 juin de la même année.

Il commença sa vie active de missionnaire par une année de professorat au petit séminaire de Haguenau. Au terme de ce service, il s'embarqua à Marseille le 6 décembre 1968 à destination d'Abidjan et œuvra successivement à la mission de Tankessé, puis à la fondation de celle de Bouna (sises toutes deux au diocèse d'Abengourou). De 1975 à 1988, il servit de nouveau au collège de Haguenau, d'abord comme professeur, puis comme directeur des études, tout en préparant une licence en lettres. En 1988, Eglise en Alsace officialisa sa nomination comme curé de Batzendorf, Wahlenheim, Wintershouse, Wittersheirn et Berstheirn.

A partir de 1992, le P. Rolph Roth occupa différents postes au service de la Province sma de Strasbourg. Il prêta son concours au redémarrage de notre présence en Pologne, qui avait été brutalement interrompue par le régime marxiste. Il devint conseiller provincial en 1993, chargé des relations avec les bienfaiteurs de la Société, tâche dont il s'acquitta avec beaucoup de conscience et de réussite. En 1995, il est élu vice provincial, mandat qu'il quitta en 2001 pour se consacrer à son travail d'administrateur de Grussenheirn, où il était d'ailleurs prêtre coopérateur depuis son retour de Pologne. Enfin, en 2004, notre confrère est nommé administrateur d'Ingersheim, poste qu'il occupa jusqu'à son décès.

Rolph Roth nous laisse aujourd'hui un héritage humain et spirituel important. Il sut se faire apprécier par sa droiture, sa délicatesse, sa simplicité et son humilité que d'aucuns interprétèrent comme de la timidité. Or, il savait faire preuve de fermeté et de courage et même s'opposer à son entourage quand cela lui paraissait nécessaire. Ses supérieurs ont apprécié en lui sa disponibilité et son jugement droit et parlaient volontiers de lui comme d'un sujet solide. Nous perdons en lui un frère et un ami avec qui beaucoup d'entre nous ont entretenu des relations cordiales.