Print

Société des Missions Africaines –Province de Strasbourg

STAUFFER Joseph né le 16 juillet 1876 à Itterswiller
dans le diocèse de Strasbourg, France
membre de la SMA le 24 septembre 1896
prêtre le 16 juillet 1899
décédé le 21 octobre 1952

1899-1900 Cork, pour l’anglais
1900-1947 missionnaire en Côte d’Or, Keta, 
Accra, Saltpond, Axim
1947 Saint-Pierre
1948-1952 Zinswald

décédé au Zinswald, France, le 21 àctàbre 1952,
à l'âge de 76 ans


Le père Joseph STAUFFER (1876 - 1952)

Au Zinswald (Moselle), le 21 octobre 1952, retour à Dieu du père Joseph Stauffer, à l'âge de 76 ans.

Joseph Stauffer naquit à Eichelberg, dans le diocèse de Strasbourg, en 1876. Il fit ses études à Richelieu et, en 1895, entrait à Lyon. Il y fit le serment l'année suivante et fut ordonné prêtre le 14 juillet 1899. En septembre, le jeune prêtre partait pour Cork afin de se familiariser avec l'anglais et, le 25 juin 1900, il s'embarquait pour la préfecture de la Côte-de-l'Or.

Le père Stauffer fut nommé à Keta, où il devait rester 13 ans. Le père allait aussi œuvrer à Accra, à Saltpond et à Axim, où il restera près de 30 ans. Ces diverses stations ont bénéficié du zèle et du dévouement de ce grand missionnaire. Tout le vicariat de la Côte-de-l'Or lui fut confié pendant 2 ans, comme pro-vicaire, à la mort de Mgr Hummel (1924-1926). C'est alors qu'il réussit à faire d'Accra une station principale. Plusieurs essais avaient été faits à Accra mais, devant de grosses difficultés, la station avait été fermée.

Le père Stauffer réussit là où d'autres avaient échoué et fit d'Accra une mission vivante et florissante, mission qui deviendra le siège d'une préfecture, puis d'un diocèse. Le père Stauffer n'aimait pas qu'on lui rappelât ses mérites, ce n'était pas son genre de se mettre en évidence. Il écrivait à sa sœur: "Personne n'a besoin de savoir ce que j'ai fait, il n'y a que Dieu qui le sache." Zélé et dévoué, le père Stauffer était aussi un confrère édifiant. Levé tous les matins à 4 heures, il faisait ses exercices de piété et se rendait à l'église pour entendre les confessions avant de célébrer la messe.

En 1947, le père Stauffer rentrait se reposer en Alsace. Il n'avait qu'un désir: retourner près de ses chers Noirs, et dormir au milieu d'eux son dernier sommeil. Mais les supérieurs jugèrent qu'après 47 ans d'Afrique, il avait bien mérité le repos. Le père se soumit à la volonté de Dieu et se retira au Zinswald. Il fêta son jubilé d'or. Il s'éteignit doucement après plusieurs années qu'il passa allongé, son occupation favorite était la prière. Il envisageait la souffrance comme une grâce et la supporta avec une grande patience.