Imprimer

Société des Missions Africaines –Province de Strasbourg

ESCHENBRENNER Raymond né le 27 juillet 1923 à Montbronn
dans le diocèse de Metz, France, France
membre de la SMA le 27 octobre 1947
prêtre le 6 juillet 1950
décédé le 14 avril 1967

1951-1958 Haguenau, professeur
1958-1959 missionnaire au Togo
1959-1963 Le Zinswald, professeur
1963-1967 Blienschwiller, curé

décédé à Blienschwiller, France, le 14 avril 1967,
à l'âge de 44 ans


le père Raymond ESCHENBRENNER (1923 - 1967)

Raymond Eschenbrenner est né le 27 juillet 1923 à Montbronn, village du haut plateau de Rohrbach-les-Bitche, en Moselle. En 1933, sa famille vint habiter Niederbronn-les-Bains, où son père avait été nommé employé des Postes.

En 1934, il entra à l’école apostolique de Haguenau. Il y commença et poursuivit ses études secondaires, qu’il acheva, en 1941-1942 au lycée de Haguenau, l’école des Missions Africaines ayant été fermée pendant la guerre. Incorporé de force ensuite dans l’armée allemande, il fut envoyé au front en Russie. Il fut blessé au poumon.

Après la guerre, il fit son noviciat à Chanly et, de 1947 à 1951, quatre ans de séminaire à Lyon. Il prononça le serment à Lyon le 27 octobre 1947 et fut ordonné prêtre le 6 juillet 1950.

De 1952 à 1958, il fut professeur à l’école apostolique de Haguenau. En 1958, il fut affecté au Togo et devint professeur au Collège Saint-Joseph de Lomé. Il était heureux de sa nomination pour le Togo. Mais il ne put rester qu’une année en Afrique : après trois séjours à l’hôpital de Lomé, les médecins le jugèrent inapte à travailler en pays tropical et estimèrent nécessaire le rapatriement sanitaire. Le temps et les événements du front de Russie avaient ébranlé sa santé. Il revint donc en Europe et reprit ses fonctions d’enseignant auprès des élèves de notre école apostolique, dont les hautes classes avaient été transférées de Haguenau au Zinswald. Le Père enseigna au Zinswald de 1959 à 1963.

En 1963, il accepta d’être au service du diocèse de Strasbourg en prenant l’administration de la paroisse de Blienschwiller, au canton de Barr. Dans cette charge nouvelle, il fit preuve de savoir-faire et montra un solide dévouement. En peu de temps il gagna l’estime et la confiance de ses paroissiens, grâce à son aménité et affabilité, à son zèle pastoral, à sa charité sans limites. Il s’intéressait aussi à l’histoire passée du village. Il fit embellir l’église paroissiale et rénover une petite chapelle, assez délaissée jusque-là, à l’entrée du village. Mais son activité sacerdotale fut arrêtée prématurément : la maladie, sournoise et épuisante, faisait son œuvre. Malgré un traitement de plusieurs semaines à l’hôpital, il mourut le 14 avril 1967, à l’âge de 44 ans.

Ses obsèques furent célébrées à Blienschwiller le 17 avril. La messe concélébrée par plusieurs confrères et des curés du canton, fut présidée par le Père Muckensturm, vice-provincial, qui prononça l’homélie. L’inhumation eut lieu ensuite au cimetière de Niederbronn-les-Bains.