Imprimer

Société des Missions Africaines

MALGLOIRE Camille né le 22 janvier 1884 à Montrodat
dans le diocèse de Mende, France
membre de la SMA le 21 décembre 1904
prêtre le 22 juillet 1906
décédé le 22 mai 1911

1906-1911 missionnaire au Dahomey
Cotonou, Kétou, Agoué

décédé à Agoué, Dahomey, le 22 mai 1911,
à l’âge de 27 ans


Le père Camille MALGLOIRE (1884 - 1911)

A Agoué (Dahomey), le 22 mai 1911, retour à Dieu du père Camille Malgloire, à l'âge de 27 ans.

Né en 1884 à Montrodat, dans le diocèse de Mende, Camille Malgloire était petit pâtre lorsque, en janvier 1896, il rencontra sur la route le père Ravoux. Il firent route ensemble vers Montrodat, et l'enfant déclara au père recruteur: "Faites-moi passer missionnaire, si vous savez où on étudie pour cela, je crois que cela peut faire pour moi."

Le soir, le bon curé de Montrodat, non encore au courant de la rencontre, disait au père Ravoux: "J'aurais peut-être une recrue pour vous, mais vous savez, c'est un enfant bien rustre, bien primitif." "Non, répondit le père, j'ai trouvé une perle dans la neige".

Peu après, Camille entrait à Richelieu et, de là, à Lyon, où il fut ordonné prêtre en juillet 1906. En octobre suivant, le père Malgloire partait pour le vicariat du Dahomey. Il débuta à Cotonou, puis alla à Kétou et, en janvier 1910, il remplaçait le père Fonquerny à Agoué.

Avec le chant qui était sa spécialité, le père Malgloire devait matin et soir faire la classe à une trentaine d'élèves venant souvent en retard et manquant de fournitures scolaires. Le père y "macérait" sa patience.

"S'occuper de moutons est plus facile que de s'occuper d'écoliers malins". (père Pélofy)

Le père Malgloire fut emporté en 3 jours par une bilieuse hématurique.