Imprimer

Société des Missions Africaines –Province de Lyon

TRANCHANT Theodore né le 4 février 1886 à Taden
dans le diocèse de Saint-Brieuc, France
membre de la SMA le 19 octobre 1909
prêtre le 9 juillet 1911
décédé le 12 juin 1958

1911-1925 missionnaire en Côte d'Ivoire
Abidjan, Korhogo
1925-1931 en France, recruteur
1931-1949 missionnaire en Côte-d'Ivoire 
1931-1940, Abidjan
1940-1949, Daloa
1949-1951 En France, repos
1951-1955 missionnaire en Côte-d'Ivoire
léproserie d'Adzopé
1956-1958 La Croix-Valmer, retiré

décédé à La Croix-Valmer, France, le 12 juin 1958,
à l'âge de 72 ans


Le père Théodore TRANCHANT (1886 - 1958)

A La Croix-Valmer, le 12 juin 1958, retour à Dieu du père Théodore Tranchant, à l'âge de 72 ans.

Théodore Tranchant naquit à Taden, dans le diocèse de Saint-Brieuc, en 1886. Après ses études secondaires au collège des Cordeliers à Dinan, il entra aux Missions Africaines. Il avait déjà fait son service militaire. Arrivé à Lyon en 1906, il fit le serment l'année suivante et fut ordonné prêtre en 1911. Le père Tranchant fut nommé de suite en Côte-d'Ivoire. Il y travailla jusqu'en 1956, sauf quelques années passées en France comme recruteur. En Côte-d'Ivoire, il travailla d'abord au sud jusqu'en 1911, surtout à Abidjan. Il avait été mobilisé pendant la guerre. En 1919, le père Tranchant passait dans la préfecture de Koroko (Korhogo), dont il devient le visiteur en 1920. Après un séjour de quelques années (1925-1931) passé en France comme recruteur, le père Tranchant retournait en Côte-d'Ivoire. Il séjourna d'abord à Abidjan et construisit l'église Sainte-Jeanne d'Arc.

Se trouvant à Daloa, il fut incorporé au vicariat de Sassandra en 1940. Il construisit la cathédrale de Daloa et prépara la fondation du collège moderne de Daloa. En 1949, le père Tranchant revenait en France, bien fatigué. En 1951, il prenait en charge l'aumônerie de la léproserie d'Adzopé et, en 1956, revenait définitivement et se retirait à La Croix.

Le père Tranchant fut un missionnaire dévoué et zélé.