Imprimer

Société des Missions Africaines – Province de Lyon

DURAFOUR Alexandre né le 28 mai 1886 à Nantua
dans le diocèse de Belley (France)
membre de la SMA le 27 mai 1911
prêtre le 13 juillet 1913
décédé le 15 juin 1928

1913-1914 missionnaire dans le vicariat du Dahomey
1914-1948 mobilisé, prisonnier en Allemagne
1919-1928 missionnaire au Dahomey, Grand Popo

décédé à Grand-Popo, Dahomey, le 15 juin 1928,
à l’âge de 42 ans


Le père Alexandre DURAFOUR (1886 - 1928)

A Grand-Popo (Dahomey), le 15 juin 1928, retour à Dieu du père Alexandre Durafour, à l'âge de 42 ans.

Alexandre Durafour naquit en 1886 à Nantua, dans le diocèse de Belley. Il fit ses études classiques au petit séminaire de l'Argentières. Entré aux Missions Africaines en 1906, il fit d'abord son service militaire en Corse avant de faire le serment en 1911. Prêtre en 1913, le père Durafour fut désigné pour le vicariat du Dahomey. Il ne tarda pas à être affecté à Grand-Popo. Mobilisé en 1914, le père Durafour alla d'abord à Dakar, puis sur le front où, fait prisonnier, il resta en Allemagne jusqu'à la fin de la guerre. En juin 1919, le père Durafour revenait à Grand-Popo. Revenu en congé en 1925, il était reparti en septembre 1926.

Sa mort est assez mystérieuse. On croit généralement que le père Durafour fut empoisonné. Etant seul à Grand-Popo, le père acceptait volontiers les invitations chez les quelques Européens de sa paroisse. Il eut la mauvaise inspiration d'accepter à déjeuner chez un sergent européen le jour même où les féticheurs avaient décidé d'empoisonner ce dernier. Le père n'était nullement visé, les féticheurs ne connaissaient pas l'invitation, mais le fonctionnaire européen devait mourir pour avoir saccagé, détruit un fétiche.

Le père Durafour ressentit le mal aussitôt après le repas. Le père Pélofy d'Agoué vint en hâte lui administrer les derniers sacrements. Le père offrit pour tous le sacrifice de sa vie. La population de Grand-Popo, qui chérissait son "Pévi" (petit père), laissa éclater toute sa douleur aux obsèques.