Imprimer

Société des Missions Africaines

 papin  Le Père Jean-Marie PAPIN
né le 6 septembre 1889 à Couffé
dans le diocèse de Nantes, France
membre de la SMA le 7 juin 1913
prêtre le 12 juillet 1914
décédé le 24 décembre 1914
 

destiné à la Côte-d'Ivoire
mort au champ de bataille d'une balle au front

Médaille militaire le 29 novembre 1914

décédé à La Boisselle, France, le 24 décembre 1914,
à l'âge de 25 ans

Le père Jean-Marie PAPIN (1889 - 1914)

Sur le champ de bataille de la Somme, à la Boisselle, le 24 décembre 1914, retour à Dieu du père Jean-Marie Papin, à l'âge de 25 ans.

Jean-Marie Papin naquit à Couffé, dans le diocèse de Nantes, en 1889. Il fit ses études à Pont-Rousseau, Chanly et Lyon. Assermenté en 1913, il fut ordonné prêtre en juillet 1914. Il reçut sa destination pour la Côte-d'Ivoire, mais la guerre le retint en Europe.

Ardent au travail, humble et aimable, le père Papin se montra brave sur les champs de bataille. Il fut blessé une première fois en octobre 1914 à la grande bataille de la Fère-Champenoise.

A Messin (Belgique, il passa une nuit entière sur le terrain pour secourir et administrer les derniers sacrements aux blessés. Fait sergent, il sauva plusieurs fois ses soldats par des actes héroïques, qui faisaient l'admiration de ses chefs. Voici le texte de sa citation pour la décoration de la médaille militaire : « A eu une conduite exemplaire en toutes circonstances. Blessé de deux balles au bras, a continué à faire le coup de feu sans jamais se plaindre et en encourageant ses hommes. »

A la Boisselle, il fut frappé d'une balle en plein front et sa mort fut instantanée.