Imprimer

Société des Missions Africaines –Province de Strasbourg

BLANCK Aloyse né le 7 septembre 1905 à Niederlauterbach
dans le diocèse de Strasbourg, France
membre de la SMA le 29 juillet 1928
prêtre le 2 juillet 1933
décédé le 3 août 1969

1933-1934 Saint-Pierre, professeur
1934-1942 missionnaire au Togo
1942-1946 La Croix-Valmer
Foncine-le-Bas, aumônier des Sœurs nda
1946-1961 missionnaire au Togo
1961-1965 Vigneulles, maison des Frères
1966-1969 Forbach, aumônier de l’hospice Bauer

décédé à Forbach, France, le 3 août 1969,
à l'âge de 64 ans


Le père Aloyse BLANCK (1905 - 1969)

Aloyse Blanck est né le 7 septembre 1905 à Niederlau¬terbach, au diocèse de Strasbourg. Il accomplit son temps d’études et de formation à Saint-Pierre, Bischwiller, Chanly et Lyon, de 1920 à 1933. Il fit le serment le 29 juillet 1928 et fut ordonné prêtre à Lyon par Mgr Hauger le 2 juillet 1933.

Après son ordination, il fut d’abord affecté comme professeur à l’école des missions de Saint-Pierre, durant l’année scolaire 1933-1934. Puis, ayant reçu une nomination pour le Togo, il s’embarqua pour Lomé le 2 octobre 1934.

Il œuvra au Togo de 1934 à 1942 et de 1946 à 1961, principalement à Kudzravi, à Assahoun et à Agadji. Le Père a laissé au Togo la réputation d’un missionnaire réservé et simple, sans prétention, tout abandonné à la volonté divine. Sa modestie surtout était unanimement appréciée. N’ayant à son usage personnel aucun moyen de locomotion, pas même une bicyclette, il voyageait souvent à pied, allant missionner de village en village. Il fut un pasteur animé par la charité, se faisant tout à tous, d’une patience sans bornes pour chercher la brebis perdue et la ramener à la vie chrétienne. Il savait aussi recevoir avec gentillesse ses confrères de passage et se faisait un plaisir de leur préparer lui-même, avec les produits du pays, un réconfortant repas.

Le 18 mai 1961, il revint en France. Durant la guerre, il avait séjourné quelque temps à la maison de la Croix-Valmer, et ensuite, comme aumônier, chez les Sœurs de Notre-Dame des Apôtres à Foncine-le-Bas. À son retour du Togo en 1961, il fut nommé à la maison des Frères de Vigneulles. En 1965, il vint résider à la maison d’accueil de Saint-Pierre et enfin, en 1966, à l’hospice Bauer de Forbach, dont il devint l’aumônier. Toujours prêt à rendre service, toujours disponible, charitable et bon samaritain à l’égard de tous, le Père fut grandement apprécié dans cette maison du 3e âge. C’est là qu’il mourut, le 3 août 1969. Ses obsèques, célébrées en l’église paroissiale de Saint-Pierre, furent présidées par Mgr Strebler. Son corps repose au cimetière des Missions Africaines à Saint-Pierre.