Imprimer

Société des Missions Africaines – Province de Strasbourg

DOLLINGER Jerome né le 5 août 1879 à Wintershouse
dans le diocèse de Strasbourg, France
membre de la SMA le 2 octobre 1900
prêtre le 20 juillet 1902
décédé le 10 novembre 1935

1902-1907 missionnaire au Nigeria
1907-1913 Cadier en Keer, professeur
1913-1916 Egypte
1916-1923 Alsace puis Mexique comme délégué de la 
Propagation de la Foi
1923-1935 Atlanta, USA

décédé à Atlanta, USA, le 10 novembre 1935,
à l’âge de 56 ans


Le père Jérôme DOLLINGER (1879 - 1923)

Jérôme Dollinger est né le 5 octobre 1879 à Wintershouse (Bas Rhin). A l’école primaire du village il se distingue par son zèle au travail et sa piété. A l’âge de 13 ans, il entre à l’école apostolique de Cadier en Keer aux Pays Bas pour ses études classiques. Il termine son cycle secondaire à Clermont Ferrand et étudie la philosophie et la théologie à Lyon. Il prononce son serment d’appartenance à la SMA le 2 octobre 1902 et il est ordonné prêtre à Lyon le 20 juillet 1902.

Il reçoit sa nomination pour le Vicariat Apostolique de la Côte du Bénin (Nigeria) et s’embarque à Marseille à la fin septembre 1902. Il travaille à Tocpo et à Ibonwo dans le sud ouest du pays. Il apprend la langue locale , le yoruba, qu’il maîtrise rapidement de façon magistrale.

Après cinq ans de dur labeur, en 1907, il revient en France pour rétablir sa santé qui s’était détériorée. Il est envoyé à Cadier en Keer où il enseigne la musique pendant cinq ans. En 1913, il rejoint le vicariat du Delta du Nil, plus précisément la paroisse Saint Marc de Choubra. On y accueille ses talents de musicien et il se fait un nom comme organiste. Expulsé du Caire par les Anglais en 1916 lors de la guerre, il revient en son Alsace natale et sert comme vicaire au pèlerinage de Marienthal près de Haguenau.

Après la guerre, l’œuvre pontificale de la Propagation de la Foi à Rome demande un missionnaire pour seconder le Père Hagenbach au Mexique. Le Père Dollinger accepte le défi. Il apprend rapidement l’espagnol, et ce sont des milliers de kilomètres qu’il parcourt à cheval. Partout on admirait sa résistance. En 1923, la persécution religieuse l’oblige à quitter le Mexique. A cette occasion, le 22 mai 1923, le Secrétaire de l’œuvre pontificale de la Propagation de la Foi, envoie une lettre de remerciement au Père Chabert, supérieur général sma, pour l’excellent travail effectué par les missionnaires sma et le Père Dollinger au Mexique : « J’aimerais vous remercier pour ce missionnaire et tous les missionnaires qui se sont donnés avec tant de zèle et d’abnégation pendant de nombreuses années afin d’introduire l’œuvre de la Propagation de la Foi. Il est vrai que la récompense, ils l’auront auprès de Dieu, elle leur sera très grande. Cependant j’aimerais reconnaître tout le mérite acquis et exprimer la gratitude du Conseil de l’œuvre à Rome ».

Du Mexique le Père Dollinger est envoyé en Géorgie pour l’apostolat auprès des Noirs. Il travaille surtout à Atlanta avec le Père Weiss et se distingue encore comme organiste. Le dimanche 10 novembre 1935 il dirige la prière des vêpres et décède quelques heures plus tard. A Atlanta il a laissé le souvenir d’un prêtre pieux et joyeux. Il était très populaire et ses obsèques furent un véritable triomphe. Il est enterré dans la concession sma du cimetière catholique à Savannah.