Imprimer

Société des Missions Africaines – Province de Lyon

LEBOUVIER Auguste né le 3 octobre 1847 à Corné
dans le diocèse d'Angers
membre de la SMA le 23 août 1870
prêtre le 15 octobre 1871
décédé le 7 mars 1922

1873-1883 missionnaire en Afrique du Sud, Le Cap

1883-1884 Lyon, professeur
1884-1900 Nice, supérieur
1900-1919 Paris procure, supérieur depuis 1907
1919-1922 Pont-Rousseau, aveugle

décédé à Pont-Rousseau, France, le 7 mars 1922,
à l’âge de 75 ans


Père Auguste LEBOUVIER (1847 -1922)

Le 7 mars 1922, à Pont-Rousseau, retour à Dieu du père Auguste Lebouvier, à l'âge de 75 ans.

Désigné pour la mission du Cap, le père Lebouvier s'y rend en 1873 et va y travailler 10 ans au milieu de très nombreuses difficultés physiques et morales. En 1883, le père Lebouvier est nommé professeur de théologie à Lyon et, l'année suivante, supérieur du sanatorium de Nice, où il a grand soin de ses confrères malades. Après quelques mois en mission spéciale, il est nommé à la procure de Paris en 1900. D'abord coadjuteur de Mgr Terrien (senior), supérieur de la procure, le père Lebouvier sera supérieur de cette procure de 1907 à 1919. Une cécité complète l'obligea à résigner son poste et à se retirer aux Naudières. Il composa alors une poésie intitulée "Adieux d'un vieux prêtre à la lumière", poésie qui a été plusieurs fois publiée. (cf. FA novembre 1936)

Durant son temps de retraite à Pont-Rousseau, le père Lebouvier fut mû par deux grands amours, celui de la sainte Eucharistie, et celui du séminariste, futur prêtre et apôtre.

Le père Lebouvier laisse le souvenir non seulement d'un bon et saint prêtre, très attaché à sa chère Société pour laquelle il a beaucoup travaillé, mais aussi d'un homme affable, de commerce sûr et agréable, qui s'est fait regretter de tous ceux qui l'ont connu.