Imprimer

Société des Missions Africaines –Province de Lyon

TRUHAND Jean-Baptiste né le 24 juin 1898 à la Noë-Blanche
dans le diocèse de Rennes, France
membre de la SMA le 9 juillet 1921
prêtre le 25 juin 1924
décédé le 27 mai 1939

1924-1939 missionnaire au Dahomey
Ouidah, Athiémé, Kandi

décédé à Kandi, Dahomey, le 27 mai 1939,
à l'âge de 41 ans


Le père Jean-Baptiste TRUHAND (1898 - 1939)

A Kandi (Dahomey), le 27 mai 1939, retour à Dieu du père Jean-Baptiste Truhand, à l'âge de 41 ans.

Jean-Baptiste Truhand naquit à la Noë Blanche, dans le diocèse de Rennes en 1898. Il fit ses études dans les maisons de la Société, le serment en 1921 et reçut le sacerdoce en 1924. Il partit aussitôt pour le vicariat du Dahomey.

Après un an de professorat au séminaire de Ouidah, le père Truhand fut nommé à Athiémé, où il se dévoua magnifiquement jusqu'en 1936, année où Mgr Parisot lui confia la fondation d'une station principale à Kandi, dans l'extrême nord du vicariat. Il fut mortellement blessé sur la route de Parakou à Kandi, peu loin de l'endroit où se trouve aujourd'hui la mission de Bimbéréké. Tel Nemrod, le père Truhand était un grand "chasseur devant l'Eternel". Les hippopotames d'Athiémé avaient été soulagés lors de son départ vers le nord, mais les buffles du nord ne se sentaient guère rassurés depuis son arrivée.

Le père ne sortait jamais sans son fusil. Lors de l'accident, il se trouvait dans un camion, le fusil chargé entre les jambes; un mouvement malheureux et il reçut toute la décharge dans le ventre.

Il mourait dans la force de l'âge, en pleine activité apostolique, car il allait visiter ses stations secondaires lors de sa mort.

Pour reconstruire l'église d'Athiémé et se procurer l'argent nécessaire, le père Truhand fit connaître sa mission par tous les moyens: il écrivit de nombreux articles dans l'Echo, édita des cartes postales, envoya au musée plusieurs pièces intéressantes, notamment un buste de Pie XI, une croix plantée dans un crâne (Golgotha) et de nombreuses pièces de chasse. Plein de zèle et d'ardeur dans les stations confiées à ses soins, il fut le missionnaire qui cherchait sans cesse à faire du bien à ses chers Noirs et à développer les œuvres de la mission.