Imprimer

Société des Missions Africaines

GESLINIER Jules né le 6 avril 1874 à Rouperroux
dans le diocèse de Séez, France
membre de la SMA en 1897 ( ?)
prêtre le 16 juillet 1899
décédé le 15 juillet 1912

1900-1907 missionnaire au Dahomey, Ouidah, Porto-Novo, Kétou
1907-1908 Lyon, professeur
1908-1912 missionnaire au Dahomey

décédé à Cotonou, Dahomey, le 15 juillet 1912,
à l’âge de 38 ans


Le père Jules GESLINIER (1874 - 1912)

A Cotonou (Dahomey), le 15 juillet 1912, retour à Dieu du père Jules Geslinier, à l'âge de 38 ans.

Jules Geslinier naquit à Rouperroux (Orne) dans le diocèse de Sées, en 1874. Il fit ses études secondaires au petit séminaire de Mayenne, puis entra aux Missions Africaines. Il fit son grand séminaire en Egypte et fut ordonné prêtre en 1899. En octobre 1900, le père Geslinier partait pour le Dahomey. Depuis 1898, il était professeur à Richelieu. Au Dahomey, le père Geslinier travaille à Ouidah, Porto-Novo et Kétou. En 1907, le père fut rappelé à Lyon comme professeur d'écriture sainte. Mgr Steinmetz écrivait alors à Mgr Pellet: "Monseigneur, vous faire l'éloge de ce confrère, c'est vous dire en un mot que c'est un missionnaire. Le cœur bien serré, il nous fit ses adieux et, malgré toute son énergie, il ne put retenir ses larmes. Il aimait tant les missions!"

En 1908, le père Geslinier demande à repartir pour les missions, car il "n'a ni le tempérament ni les qualités d'un professeur". Il prie de conseil de "réexaminer son choix", car, en l'appelant comme professeur, "il ne le connaissait pas". Il n'aspire "qu'à un poste effacé". Mgr Pellet fait droit à la demande du père Geslinier qui repart pour le Dahomey.

Le père Geslinier était plus capable qu'il ne le pensait. Il se défiait trop de lui-même et croyait ne rien faire de bien. De l'avis de tous ses supérieurs, le père était un excellent missionnaire et capable "de bien faire partout" où on le plaçait. C'était vraiment un homme de valeur. De retour au Dahomey, Mgr Steinmetz en fit son homme de confiance et le nomma son procureur et secrétaire.