Imprimer

Société des Missions Africaines

LEGEAY Pierre né le 12 mai 1846 à La Plaine
dans le diocèse d’Angers, France
membre de la SMA le 22 juillet 1870
prêtre le 25 mai 1872
décédé le 7 novembre 1883

1873-1882 missionnaire en Afrique du Sud, Le Cap
1883 missionnaire en Côte de l’Or, Elmina

décédé à Elmina, Ghana, le 7 novembre 1883,
à l’âge de 37 ans


Le père Pierre LEGEAY (1846 - 1883)

A Elmina (Ghana), le 7 novembre 1883, retour à Dieu du père Pierre Legeay, à l'âge de 37 ans.

Pierre Legeay naquit à La Plaine, dans le diocèse d'Angers, en 1846. Il fit une grande partie de ses études dans son diocèse. Entré aux Missions Africaines, il fit le serment en 1870 et fut ordonné prêtre en 1872. L'année suivante, le père Legeay part pour la mission du Cap de Bonne-Espérance, et il fait les preuves de son zèle à Georgetown.

Rentré en Europe, le père Legeay partait en février 1883 pour la préfecture de la Côte-de-l'Or. Dès son arrivée, il se "donne" totalement. Resté seul à Elmina après le rapatriement d'urgence de son confrère, le père Legeay se dit: "Bon, en attendant du renfort, il me faut travailler pour deux, dussè-je y succomber!" Le père Gallaud lui est bientôt adjoint, mais le père Legeay n'en a jamais fait assez. "Il ne sait pas prendre de précautions, maniant pelle et pioche un peu trop vigoureusement."

Le père Planque avait écrit au père Moreau, le supérieur de la préfecture: "Intrépide jusqu'à l'imprudence, il a besoin que vous lui inculquiez les précautions nécessaires sous le climat où il va travailler." Le père Planque qui avait toute confiance en ce père plein d'avenir le nomma son délégué pendant le séjour en congé du père Moreau, et plus d'une fois lui donna des conseils de prudence: "Il n'y a pas à vouloir lutter contre le soleil et le climat, parce que c'est toujours le pot de terre contre le pot de fer... Se soumettre est la seule conduite sage."

Mais le père a une maison à construire sur la colline, il doit visiter la station secondaire de Cape-Coast, etc.

En revenait de Cape-Coast, la fièvre emporte le vaillant père Legeay qui n'a que 9 mois de séjour en Côte-de-l'Or.