Imprimer

Société des Missions Africaines – Province de Strasbourg

Hagenbach Joseph né le 5 septembre 1875 à Merxheim
dans le diocèse de Strasbourg, France
membre de la SMA le 20 décembre 1895
prêtre le 24 juillet 1898
décédé le 23 février 1950

1898-1899 Clermont, professeur

1899-1904 Cadier en Keer, professeur
1904-1922 Mexique, délégué de la Propagation de la Foi
1922-1928 Egypte
1928-1929 Haguenau, supérieur
1929-1937 économe provincial
1937-1945 vice provincial
1940-1949 Colmar, aumônier

décédé au Zinswald, France, le 23 février 1950, 
à l’âge de 74 ans


Le père Joseph HAGENBACH (1875 - 1950)

Le 23 février 1950, au Zinswald, retour à Dieu du père Joseph Hagenbach, à l'âge de 74 ans.

Joseph Hagenbach naquit à Merxheim, dans le diocèse de Strasbourg, le 5 septembre 1875. Après ses études faites à Richelieu, il entrait à Lyon en 1894 et faisait le serment le 20 décembre 1895. Prêtre en 1898, il fut d'abord professeur à Richelieu, puis à Keer. Délégué de la Propagation de la Foi au Mexique en 1904, il devenait le supérieur des délégués en 1911 et le restait jusqu'en 1922.

Missionnaire en Egypte de 1922 à 1928, il fut curé de Choubrah et eut le temps de fonder "l'Echo de Saint-Marc", revue qui deviendra avec le temps "Le Rayon d'Egypte".

En Egypte, il faisait beaucoup de bien et y occupait un des postes les plus importants, et son rappel en Alsace comme supérieur de Haguenau causa un grand vide. Lui, il accepte tout. N'a-t-il pas écrit: "Je me mets immédiatement à vos ordres, pour tout ce que vous jugerez bon". Après un an de supériorat à Haguenau, le père Hagenbach est nommé économe provincial en 1929. En 1937, il devenait vice-provincial, charge qu'il conserva jusqu'en 1945. Depuis 1940, il était aumônier à Colmar. En 1949, il se retira au Zinswald.

Dans tous les postes où l'obéissance l'a conduit, le père Hagenbach a fait preuve d'un grand dévouement et d'un grand zèle. C'est au milieu des plus grandes difficultés et même de dangers réels qu'il a réussi à implanter l'œuvre de la Propagation de la Foi au Mexique. Sous sa conduite sage et active, la paroisse de Saint-Marc de Choubrah reçut une impulsion nouvelle. En Alsace, le père Hagenbach continua à se donner tout entier en une activité plus cachée et souvent monotone. Il a fait profiter la nouvelle province de son grand savoir et de sa riche expérience.

Le père Hagenbach ne se contenta pas de trouver des donateurs et des amis aux Missions Africaines, il eut aussi à cœur d'y intéresser sa propre famille aisée. La Société et la province de l'Est lui doivent beaucoup.