Imprimer

Société des Missions Africaines
Le Père Joseph GIRERD

 girerd  né le 15 novembre 1873 à Chandon
dans le diocèse de Lyon, France
membre de la SMA en 1900
prêtre le 27 mai 1899
décédé le
 

1900-1924 missionnaire au Dahomey
Abomey, Dassa-Zoumé

décédé à Abomey, Dahomey, le 7 décembre 1924,
à l’âge de 51 ans

Le père Joseph GIRERD (1873 - 1924)

A Abomey (Dahomey), le 7 décembre 1924, retour à Dieu du père Joseph Girerd, à l'âge de 51 ans.

Joseph Girerd naquit à Chandon, dans la Loire, dans le diocèse de Lyon, en 1873. Il fit ses études dans son diocèse et y fut ordonné prêtre en mai 1899. En juillet suivant, il arrivait aux Missions Africaines, où il fit le serment en 1900. Il partit aussitôt pour le Dahomey.

Il alla fonder Abomey avec le père Waller. En 1922, il fondait Dassa-Zoumé. Malgré un reste de typhoïde qui le minait intérieurement, le père Girerd mit toutes les forces qui lui restaient à lancer cette nouvelle station. Avec ardeur, courage et zèle, il se mit à la tâche, établissant la station principale, et lançant plusieurs stations secondaires. Il préparait un avenir dont il savait ne pas devoir jouir. A bout de forces, le père Girerd descendit à Abomey pour se faire soigner.

Il mourut de la variole. Il donnait sa vie pour ses chers Dassas, ayant contracté sa maladie en soignant des varioleux. Il était pour ses confrères et ses chrétiens "le saint", et pour les païens "le grand ami vénéré".

Sous une apparence un peu froide, due à une sorte de timidité naturelle invincible, le père Girerd cachait une âme ardente et une grande bonté de cœur. S'il eut à souffrir par suite de cette froideur apparente, à Abomey, l'ancienne capitale, les Dassas qui cherchaient un père se donnèrent à lui sans réserve. Lui aussi se donna à eux sans réserve, puisque, sans s'occuper de sa propre vie, il fit tout ce qui était en son pouvoir pour sauver les victimes de l'épidémie de variole.

"Il n'y a pas de plus grand amour que donner sa vie pour ceux qu'on aime."